Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Expo : Des histoires dessinées d’ici et d’ailleurs (Pige dans Service Littéraire n°70, février 2014)

Bande dessinée et immigration 1913-2013

Quatre années de travail, plus de 100 auteurs et 500 documents répartis dans 3 espaces, un thème qui n’avait encore jamais été exploré : L’histoire de l’immigration en bande dessinée. Itinéraires d’auteurs immigrés, par le prisme de leurs dessins. Fabrique d’une bande dessinée sur l’immigration : genres, thèmes et influences. Différentes approches et formes sont présentées : témoignages, reportages, western, comix, mangas. Militer ? Dénoncer ? Raconter une histoire universelle, avec la distance qu’offrent un dessin et quelques bulles ? Enfin, le voyage des migrants. Pourquoi s’exiler ? Comment s’intégrer ? Immigrer pour revenir au pays, mythe ? La légalisation, l’intégration, la clandestinité. A la fin, une question subsiste : « Peut-on tout montrer ? ». Shaun Tan conclue, à travers la mise en scène de visages dessinés, sans bulles. Leur expression, leurs traits disent l’effroi et les stigmates de ces parcours saisissants.

Incontournables : 14 planches exclusives, offertes par Halim Mahmoudi, extraites de son nouvel album « Un Monde Libre » (ed. Des ronds dans l’O). Une photographie jaunie et personnelle de Farid Boudjellal, point de départ de sa « Mémé d’Arménie » (ed. Du Soleil), qui clôt la trilogie de Petit Polio. Ce jeune français né à Toulon, d’origine Algérienne, découvre un jour sa grand-mère, rescapée. Une mémé Arménienne, chrétienne. Choc. Farid Boudjellal est un précurseur : le premier auteur à avoir mis en scène un personnage de BD immigré dans les années 80. Des vignettes inédites d’Yvan Alagbé : « Nègres Jaunes » (ed. Amok), planches effroyables de « l’Arrestation ». Un reportage autobiographique éloquent, tout en bulles, d’Aurélia Aurita. « Je ne verrai pas Okinawa » (ed. Les Impressions Nouvelles), qui déplace le point de vue en dévoilant les lourdeurs et incompréhensions des services de l’administration Japonaise, lorsque l’auteur décide de s’installer à Tokyo.

Une exposition vertueuse : devoir de mémoire et transmission.

Palais de la Porte Dorée, Musée de l’histoire et de l’immigration, Jusqu’au 27 avril. www.histoire-immigration.fr

Halim Mahmoudi : www.desrondsdanslo.com

Aurélia Aurité : www.aurita.net et http://www.lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/lap-un-roman-dapprentissage/

Retrouvez la chronique déclinée dans Service Littéraire n°70, février 2014 ou sur www.servicelitteraire.fr / www.atlantico.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :