Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Les caniches se font rarement un brushing le dimanche

Les caniches se font rarement un brushing le dimanche, Cyrille de Lasteyrie

Éditions le Courrier du Livre, 280 p., 17€

 

La mode des titres longs et des couvertures acidulées persiste et c’est tant mieux : ça apporte de la légèreté, une bouffée d’oxygène dans cette atmosphère barbare. L’auteur (pseudo Vinvin) utilise toutes les formes et s’adresse à tous au travers de la pub, la télé, le net, les réseaux sociaux, la radio, le théâtre. Il rajoute une corde à son arc avec cet ouvrage de tranches de vie. 96 chroniques, élucubrations d’un cerveau agile et fertile, facétieux, qui convoque la resouvenance en la notant. Il y en a pour tout le monde : la leçon de piano, le ski, les îles Marquises, le foot, son proctologue qui devient aussi le nôtre, le Je, le bricolage, Dora, commenter en ligne, la psy, la séance de massage, les coïncidences, Alice Nevers, le juge est une femme. Mais encore : Michèle Laroque (qui a mis en scène son spectacle), les mamans, le couple, méditer.

Par exemple, aux testicules du chien, il met 6/20 : « Dans la cuisine, le chien remue la queue comme si l’on ne s’était pas vus depuis trois semaines. Il se pose sur le dos, les pattes en situation d’attente… Je n’aime pas voir ses couilles. » À mamie recueille un 20/20 et en cette année 2020, rien que pour cette anecdote-là, ce livre vaut la peine d’être lu. On est vieux, on n’en reste pas moins : « La mère de mon père était une révoltée. » On est vieux, grands-parents et on ne cesse de transmettre : « Ces mots qui ont construit ma vie. » D’ailleurs, ces mots de partage et d’espoir, se chuchotent souvent au pied d’un chêne, un arbe qui enracine. L’auteur écrit universel, c’est croustillant, finement observé et reconstitué. Les mauvaises nouvelles récoltent 00/20. On a souvent neuf ou dix ans, ou vingt ans, des âges charnières qu’on ne devrait pas briser dans leur élan. 07/20 à cette difficulté d’écrire. Mais écrire, c’est réécrire, toujours.

On a tous un pays de cœur, de l’insouciance, d’une jeunesse dorée. Lui, c’est « au Pays basque » à qui il attribue 17/20. Si #Vinvin écrit à tous, il écrit surtout à moi (et à vous) : mes études à Rueil-Malmaison comme lui ; son Pays Basque est mon Finistère, il y aura toujours l’Atlantique pour nous réunir. Il se souvient d'un épisode fondateur, quant il a dix ans, à hauteur de 3/20 : « à ces trois coureurs ». Une récitation qu’il maîtrise, mais dont la déclamation en public lui ôte tous ses moyens. Il reprend, recommence mais bute chaque fois. Comme mon premier concert de piano au même âge : je sais la partition à la perfection et soudain, j’ai un trou. Le public et les cris de ma mère (C’est ma fille, Ahhh j’ai chaud ! que je suis la seule pourtant à entendre) me déconcentrent. Je me trompe, une note, je reprends, une fois, trois fois, dix fois au même endroit. Le jury me propose d’aller chercher le texte et de le lire. Rien n’y fait : la partition, c’est comme si je la découvrais. Je quitte la scène. Il met 9/20 « à ma tante Monique ». Je pense à ma propre tante Monique, qui a connu une histoire d’amour impossible et tragique, devenue confuse au fil du temps, une histoire semblable à sa tante Monique. 4/20 « à cette classe de neige » : pas mieux. Je déteste le ski depuis. Je termine par un 20/20 à mon caniche roux, complice de mon enfance et de mon adolescence. Un complice de 17 ans. 20/20 aussi à ces dimanches décoiffés et hippie, alanguie sur le canapé, devant une série de TF1. Et puis, il y a les drames, les morts, les déconvenues. Il y a surtout, plus que tout, cette énergie infaillible, cette puissance créatrice, des projets organiques et, au fur et à mesure de l’évolution de nos existences, le 6/20 d’autrefois devient un fier 18, la nuance apparaît. Ce sont aussi les mémoires de la réconciliation avec soi-même.

Les caniches se font rarement un brushing le dimanche de Cyrille de LasteyrieOriginal, malin, rempli d’émotion.

Tag(s) : #éditions guy trédaniel, #cyrille de lasteyrie, #chroniques
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :